Ugly Heroes

Ugly Heroes : Les valeurs sûres de la North Coast

Le trio de Détroit « Ugly Heroes » dévoile leur troisième opus « Everything In Between » depuis Vendredi dernier. La recette est toujours la même mais elle est efficace et mélodieuse. On ne change pas une équipe qui gagne sauf si on est Didier Deschamps aujourd’hui … Blague de foot … promis j’arrête ! ( TEMPS DE LECTURE :  1 min 20).

a1894560804_16

« Ugly Heroes », qui est-ce me direz-vous ? Le grand amateur de Hip-hop pourrait éventuellement vous répondre, le néophyte pas du tout. Rien de grave ! Session de rattrapage. Le groupe est composé de trois références dans le paysage du rap américain, et plus précisément de la Côte Est où ils  sont originaires. Présentation. 

A la base de ce trio on retrouve certainement le meilleur producteur et compositeur du genre actuellement : le MC Apollo Brown. Véritable bible musicale, gros travailleur, en l’espace de 5/6 ans il est devenu un monument. Tous ces albums sont attendus et la déception est rarement au rendez-vous. Les deux autres membres sont eux les portes drapeaux de Détroit et de Chicago. Il s’agit respectivement de Red Pill et Verbal Kent. Deux rappeurs blancs, amis de longue date, qui ont travaillé avec plusieurs noms du hiphop US comme Sadat X, ou Pete Rock .Vous savez tout, le décor est planté, place à l’album. 

Signé sur le label d’Apollo Brown, Mello Music Group, l’opus « Everything In Between » respecte les codes et les principes institués par sa sainteté A.P. Premier principe : un boomp-bap percutant le fameux killer drums.Deuxième principe : Sample Soul des 60’s 70’s en intro de morceau qui donne de suite une touche d’élégance à une grande partie des morceaux. Ajoutez à cela le troisième principe : des arrangements modernes qui sentent bon la street et vous avez la ligne directrice de tous ces projets. On n’est jamais surpris mais on n’est jamais déçu car c’est toujours du haut niveau.

Même tendance du côté des deux rappeurs Verbal Kent et Red Pill. Le style ne varie pas : un flow assez classique, efficace et toujours très fluide. Côté textes : la défense de leurs villes ouvrières avec sincérité et honnêteté. Enfin pour finir, il faut noter également l’absence de featurings. Signe d’un projet personnel  de A à Z. Pour résumer : foncez les yeux fermés. 

Coups de coeur : « Today Right Now », « This World », « Notions », « Peace of Mind », « Can’t Win For Losin' », « Heart Attack », « Force Fed » et puis à vrai un peu tout l’album …

ALBUM EN ENTIER

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :