MILK and GREEN

Malted Milk et Toni Green présentent depuis quelques jours  » Milk and Green « . Une première collaboration pleine de groove, de soul et de blues.

Milk-green-300x300

Quand Sébastien Danchin, écrivain, producteur, directeur artistique et spécialiste des musiques afro-américaines croit en un projet, il est difficile de ne pas croire à la pertinence de son idée. Preuve encore, avec Milk and Green. Son projet ,qui réunit, d’un côté Toni Green, diva de la soul et ,de l’autre côté, Malted Milk ,célèbre band nantais, est certainement l’un des plus réussis de cette rentrée 2014. Explications.
 

 

Tout d’abord, cet album réunit des artistes d’une très grande qualité. Honneurs aux dames avec Toni Green. Originaire de Memphis, l’américaine  a fait ses preuves depuis longtemps dans l’univers de la soul. Ayant rejoint l’écurie du producteur de légende Willie Mitchell, elle a tourné avec Luther Ingram et les Doobie Brothers ou encore Isaac Hayes avant de se faire un nom dans l’univers des studios new-yorkais. 
 
Malted Milk quant à eux ; après douze ans d’existence, 3 albums salués par la presse spécialisée et générale, des collaborations en tous genres et des tournées en Europe et aux Etats-Unis ; sont devenus des piliers de la scène soul française et européenne. 
 

 

Ensuite, ce projet est authentiquement Soul. Enregistrée assez rapidement, ce premier opus commun sent la Soul, la vraie, pas celle aux multiples arrangements superflues. Ici, place aux cuivres, à la voix magnifique de Toni et à l’atmosphère live. Le collectif a compris que l’un sans l’autre il n’était rien. La musique doit servir le chanteur et le chanteur doit glorifier la musique. Un adage pas toujours bien maîtrisé dans l’univers musical actuel.
 
Enfin, le cocktail musical proposé ne souffre d’aucunes critiques et semble pertinent pour une première collaboration. En association des reprises du patrimoine de la soul « Slipped » de Ann Peebles ou « I Can Do Bad » de Mary J.Blige, avec des compositions personnelles, « Milk and Green » ne tombe jamais dans la redondance. Si il ne révolutionne pas le genre du backing band chanteuse, cet opus a le mérite d’être extrêmement bien travaillé et poussera les fans à se déplacer dans les salles pour voir tout ce monde en action. 
 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :