Kybi

KYBI présente depuis quelques jours son dernier opus «  Blunted » en duo avec le emcee L.O.

a0303643343_2

KYBI, beatmaker de 22 ans, nous avait déjà tapé dans l’œil en 2013 lorsqu’il avait présenté son projet « DIAMONDS IN THE DUST ». L’univers était déjà affirmé et le talent indéniablement présent. Il était donc temps pour nous de se pencher sur le parcours du jeune lillois, qui propose depuis quelques jours son 7ème opus «BLUNTED ».
 
 
A l’image de nombreux artistes, KYBI a commencé la musique tout petit, d’abord, en apprenant les bases de la percussion et du piano. Par la suite, avec l’arrivée de la production assistée par ordinateur, il se penche un peu plus sur la production et collabore avec différents emcees parisiens notamment certains membres de 1995 ou L’Entourage. Après cela, c’est tout naturellement qu’en mai 2011, il sort son tout premier projet « INTRODUCING  ». S’ensuivront 5 autres projets avant « BLUNTED » comme nous l’indiquions un peu plus haut. On décrypte.
 
 
Parlons déjà de l’artwork. Difficilement analysable, il dégage pourtant une certaine élégance un peu hypnotique loin des affiches tapageuses que peuvent nous servir les artistes catalogués hip hop. Impression confirmée à l’écoute du premier son qui sert d’intro. L’ambiance est planante, reposante comme si vous alliez vous faire masser dans un hammam par une jeune asiatique aux formes généreuses… j’arrête là. C’est « HEAVYWEIGHTS » qui arrive par la suite. Les beats sont lourds, puissants, aigus, clairs, le tout saupoudré de riffs saxo très bien venus qui donnent au morceau plus de rondeur. Le flow lui est correct ,sans artifices, et plutôt plaisant à l’écoute. Le troisième titre est le très asiatico-américano « THE HIDDEN 4TRESS ». Sur un rythme rappelant les belles heures de la mafia pékinoise, PYRO et L.O. placent un flow volontairement dark mais sans tomber dans le cliché du rappeur nerveux. «NOSTALGIA», comme son nom l’indique, nous embarque dans les années 90, celui des Fugees par exemple. La mélodie est quasi intrigante voir flippante mais donne envie d’aller courir dehors sous la flotte pour expulser toutes nos idées négatives. Cet album remplacerait-il le psy ?.
 
Bref, le reste de l’opus est du même niveau et bravo à KYBI de proposer un son aux multiples influences américaines mais qui se veut ,avant tout, authentiquement psychédélique. Certes l’artiste peut encore progresser mais il n’a que 22 ans et déjà une grande culture hip hop. 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :